PHASE 2 DU PROJET D’INSTALLATION DE LAMPADAIRES SOLAIRES: 200 LAMPES PAR COMMUNES PREVUES

0
47

l’Agence Nationale pour les Energies Renouvelables (ANER) a lancé la deuxième phase du projet d’installation de lampadaires solaires à travers un CRD tenu ce vendredi à Saint-Louis.
Ce programme consiste a installé 115 000 lampadaires solaires dans 410 communes du Sénégal.
Pour rappel , la première phase a été marquée par l’installation de 50000 lampadaires dans 142 communes.
L’adjoint au gouverneur Mamadou Mamoune DIOP qui a présidé la rencontre a soutenu que cette deuxième phase va permettre de prendre en compte les communes qui ont été laissées en rade durant la première phase.
Il estime cependant que ce projet qui utilise les énergies propres va régler la question de l’éclairage dans les collectivités territoriales et par la même occasion lutter contre le phénomène d’insécurité.
Mais également booster l’économie dans certaines communes où les activités s’arrêtent à une certaine heure.
Le directeur de l’ANER , Djiby NDIAYE a quant à lui a déclaré que les
instructions du chef de l’ETAT consistent a prendre en compte toutes les communes sans distinctions aucunes .Pour cela ,il a demandé que chaque commune puisse au moins bénéficier de 200 lampadaires .
Un nombre qui selon lui, pourrait être dépassé.
Répondant ainsi à l’inquiétude des maires qui ont montré leurs préoccupations concernant la distribution des lampadaires dans les communes.
Sur la question liée à la pérennisation, il annonce que des dispositions ont été prises .
« L’entreprise qui a fait les installations assure la maintenance et l’entretien pendant 6 ans »
Mais ,au delà ,le ministère du pétrole et des énergies est entrain de mettre en place un comité interministériel pour réfléchir sur la pérennisation et un fonds sera mis en place ». Lance t-il.
Cela va permettre d’après lui de maintenir ces lampes jusqu’à plus de 25 ans.
Autres mesures annoncées par le directeur de l’ANER ,la mise en place d’une équipe de maintenance dotée de logistique dans chaque régions avec des jeunes qui seront formés par les entreprises.
« La priorité sera donnée à la jeunesse locale  » .
Mais, il souligne qu’après le départ des entreprises ,des équipes d’entretien seront placées dans chaque département et les jeunes formés seront recrutés .
La phase 2 de projet démarre en septembre prochain.

Ami GUEYE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.