Déménageons « ENSEMBLE » le Stade Me Babacar Seye ( par Mamadou MBAYE ).

0
749

Je voudrais m’exprimer comme Rolan Colin lors de la conférence publique organisée par l’initiative « 100% Saint-Louis » à propos de la décision de Feu Mamadou DIA de déménager la capitale de Saint Louis à Dakar le 11 Juin 1958, je le cite « cette décision a été prise par Mamadou Dia, la mort dans l’âme, ….». Je ne fais aucun parallélisme ni aucune comparaison entre ces deux évènements mais il est évident que l’autorité aurait préféré avoir tous ses concitoyens autour de lui au moment de la réalisation d’un des plus grands projets jamais réalisés dans l’histoire du football saint louisien et sénégalais.

Nous parlons de la réalisation d’une infrastructure sportive moderne, multi fonctionnelle alignée aux standards internationaux ; bref un joyau pour Saint louis, pour le Sénégal avec les immenses retombées associées à la réception de matchs internationaux, à l’exploitation de la plateforme multi fonctionnelle, au développement d’activités connexes comme le transport, le commerce, et aux emplois directs et indirects créés, etc.

Pourtant dans le monde culturel et sportif, il y a eu des déménagements encore plus spectaculaires de sites historiquement, culturellement et socialement chargés La statue de la liberté n’a-t-elle pas été déménagée avec sa splendeur majestueuse et toute sa symbolique. Dans le domaine du sport, le club de West Ham United n’avait-il pas déménagé de sa traditionnelle enceinte de Boleyn Ground pour désormais exploiter le stade Olympique de Londres. Et la mythique Juventus n’avait-elle pas aussi déménagé de Delle Alpi. Personnellement, j’ai déménagé de ma maison familiale qui m’a vu naitre et grandir et où j’ai fait toutes mes humanités. Nous sommes très nombreux à déménager de nos maisons familiales pour aménager ailleurs pour une raison ou une autre sans aucun remord et en gardant intacts nos souvenirs et les mérites de nos parents mais « la mort dans l’âme ».

Ne nous méprenons pas, les polémiques passionnées et les débats et oppositions soulevées sont dans l’ordre normal des choses pour un projet aussi important. Les sportifs sont en général de grands passionnés. Ensuite certainement il y a pour les acteurs du sport un ressentiment à quitter un stade historique pour créer un tout autre. C’était le cas à West Ham, où de nombreux supporters des Hammers accusent la direction d’avoir abandonné le club en quittant un stade historique et chéri des fans. Quant aux tifosi Bianconeri, ils n’ont jamais manifesté un attachement particulier au nouveau stade. A Saint Louis, aussi, il y a parmi ceux qui s’opposent au déménagement une minorité de très bonne foi mue par l’émotion et par ce que représente le stade pour eux.

Toutefois, nous le savons, la plupart de nos processus de décision ont perdu de la qualité. Tout semble être brouillé et travesti. Très souvent, il n’y a ni recul, ni écoute réciproque surtout que certains sont « encagoulés » politiciens et opposants et d’autres sont en mal de reconnaissance. De plus en plus avoir raison ne suffit plus La parole sincère et raisonnée ne triomphe plus face à celle bruyante et tendancieuse des réseaux sociaux et de certains activistes.

Face à cette opposition de quelques saint-louisiens qui sont dans leur droit de se s’exprimer sur un quelconque projet collectif, votre viatique doit rester le dialogue permanent et constructif, Monsieur le Maire.

De grâce, ne faites pas comme le meunier dans la fable « Le meunier, son fils et l’âne » qui disait « … dorénavant, qu’on me blâme, qu’on me loue, qu’on dise quelque chose ou qu’on ne dise rien. J’en veux faire à ma tête ».

Il est vrai que c’est impossible de contenter tout le monde mais tout en gardant le cap, restez fidèle à votre ligne de communication et à votre style empreints à la fois de « responsabilité » et de « courtoisie » mais aussi « conciliante ». Les saint louisiens que nous sommes aimeraient en tout temps et en tout lieu entrevoir votre sourire sous
le masque (Covid oblige) chaque fois que vous leur parlez. Faites moins attention à cette minorité des réseaux sociaux et à ses opposants.

Vous avez depuis le début inscrit votre démarche dans une grande concertation et cela a créé l’unanimité sur l’importance pour la ville d’égrener sur un site de 15 à 20 ha, son nouveau stade omnisport de dimension internationale avec toutes les commodités nécessaires (tribune de 25 000 places, parking, hébergement, terrains annexes, pistes d’athlétisme).Si je devais vous rajouter une doléance dans ce projet, je vous demanderai d’en profiter et de refaire nos terrains de quartiers comme Wembley entre autres. Grâce à cette démarche, il n’y a aucun doute que plus personne ne s’y oppose. Saint Louis et le monde sportif seront avec vous et votre conseil municipal lors de la pose de la première pierre.

Mais aujourd’hui, la question est tout autre et porte sur la perspective qui est à retenir pour l’actuel site du stade « Me Babacar SEYE » de seulement 2 ha. On ne change pas une stratégie gagnante. Vous avez fait rallier tout le monde grâce à la démarche de concertation.

Sans préjuger de rien, engagez avec votre équipe municipale et les acteurs économiques et politiques des concertations inclusives sur les projets possibles. Prenons le temps qu’il faut pour bâtir un projet à la dimension de cette ville de Saint Louis du futur caractérisée par le nouvel environnement induit par la découverte du pétrole et du gaz. Ne voyons-nous pas tous ces acteurs économiques qui sont en train d’anticiper ce futur en s’y implantant? N’est-on pas en train de construire une agence de la BCEAO ? Ne sommes-nous pas en train de transformer notre aéroport. Autant d’évènements qui doivent nous mettre la puce à l’oreille. C’est vrai que « doomou ndar dafa fekh», mais nous devons nous projeter avec ambition dans l’utilisation de l’actuel site du stade Me Babacar SEYE.

Mais en attendant, Monsieur le Maire, merci pour ce beau joyau que vous nous avez fait don grâce à votre leadership et votre ingéniosité. « Le gibier du lion, ce ne sont pas des moineaux, mais beaux et bons sangliers, daims et cerfs bons et beaux » s’exclamait La Fontaine. Nous avons pris date pour écrire avec vous l’histoire de cette ville en marquant de notre présence la cérémonie de pose de la première pierre dans la communion.

Après, retrouvons nous et travaillons sur un projet « futuriste » pour le site actuel au bénéfice de Saint Louis, de ses jeunes, de ses acteurs économiques et de sa municipalité qui a besoin de ressources durables.

Que la grâce de Dieu et la baraka du mois béni de ramadan s’abattent sur notre ville.

Mamadou MBAYE
Ex Capitaine de l’ASC LEONA
Ex SG de l’ASC Léona
Ex Vice-président de l’ASC Léona
Ex Président commission Zone 4/ODCAV

E-mail : mbaaye@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.