OUVERTURE DE LA DEUXIÈME ÉDITION DE LA FIAN À DIAMA : LES ÉCHANGES ENTRE ACTEURS SONT LANCÉS

0
638
La deuxième édition de la Foire Internationale des Agriculteurs du Nord (FIAN) a démarré ce vendredi 09 juin 2023 au barrage de Diama et va se poursuivre jusqu’au 11 juin.
Plusieurs exposants de la filière agricole se sont donnés rendez-vous à cet évènement , pour un partage d’expérience et une saisine d’opportunités.
Jean Jacques Bancale, initiateur de la FIAN a , lors de la cérémonie d’ouverture , assuré que l’avenir du Sénégal repose sur l’agriculture.
« L’avenir du Sénégal c’est l’agriculture et moi quand on parle d’indépendance, je parle d’indépendance agricole et c’est ce qui est recherchée à travers l’organisation de cette foire ».
Pour la deuxième fois, la commune de Diama abrite la FIAN , le maire de la localité ,
Oumar Sow a saisi l’occasion pour saluer l’initiative . Pour lui,  tout ce que le Sénégal compte comme agriculteurs et éleveurs se sont retrouvés à Diama ,  localité qui regorge d’énormes potentiels agricoles et une  jeunesse déterminée  à travailler.  » Il y a de l’eau et seuls les moyens manquent  pour que le secteur agricole puisse se développer davantage ». Lance t-il.
Pour sa part , le haut commissaire de  l’OMVS, Mohamed Abdel VETAH, déclare que la FIAN est un rendez-vous important pour les acteurs du Nord.
« Au vu du nombre important de stands et la diversité des participants sur toute la chaîne agricole , il est clair que la deuxième édition est la preuve de la pertinence de l’organisation de ce  type d’évènement .
Il a salué la décentralisation de cette activité  qui s’est  tenue dans un endroit stratégique.
Nous avons l’habitude de voir ce genre de rencontre dans les capitales régionales, donc voir cette activité dans cet endroit symbolique de Diama qui abrite un barrage qui a beaucoup contribué au développement secteur agricole est très important ».
Le haut commissaire de l’OMVS a par ailleurs , estimé qu’aujourd’hui, face aux changements climatiques, les défis de la filière agricole sont nombreux.
« Le secteur agricole est très impacté par les changements climatiques. Nous ne sommes pas à l’abri donc, nous y travaillons avec les états membres , les experts et les différentes parties prenantes pour trouver des réponses afin que la filière agricole soit résiliente.
Ami GUEYE.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.