Papa Ibrahima Faye : Un Nouveau Type de Directeur

0
776

Le campus social de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis s’est totalement métamorphosé depuis deux ans notamment grâce à d’innombrables infrastructures qui ont pour maitre d’œuvre le CROUS. De l’érection de nouveaux bâtiments aux commodités modernes à l’implantation des stations de connexions en passant par le renouvellement des matériels de réfectoires et la réhabilitation du réseau d’assainissement, toutes les conditions pour un meilleur épanouissement de l’étudiant de Sanar semblent enfin réunies. Le relooking du campus social est sans nul doute le corolaire de la nomination d’un alumni de l’UGB, ancien résident du village D, Mr. Papa Ibrahima FAYE à la direction du CROUS .
A contrepied de l’ancienne école, ce manager à la vision managériale hors du commun est un homme de terrain. N’hésitant pas à troquer son costume-cravate pour un polo et un jean, il a axé sa stratégie sur trois piliers fondamentaux : la proximité, le dialogue social et la conciliation. En effet, les changements notés dans les conditions de vie des étudiants ne sont pas fortuits et sont, sans nul doute, le fruit de sa gestion de proximité. Allant fréquemment à la rencontre des étudiants, les résolutions qui concernent la communauté estudiantine de Sanar sont toujours prises de concert avec les différentes coordinations des étudiants à l’instar de la Com Soc et de la CESL.
Par ailleurs, le dialogue social est également privilégié dans ses relations avec l’ensemble du personnel avec des réunions qui sont régulièrement tenues pour échanger non seulement sur les affaires qui concernent le campus social mais aussi sur l’amélioration des conditions de travail du personnel.
Il s’y ajoute des gestes significatifs à l’endroit de ses salariés. Peut en témoigner récemment sa participation à l’effort de guerre édicté par le Président de la République dans le contexte de Covid 19. En effet, sur fond de solidarité et d’esprit de partage près de 730 journaliers en chômage technique ont reçu un lot de denrées alimentaires.
Force est de constater que notre pays, dans son élan d’émergence, gagnerait à avoir des dirigeants de cet acabit qui, par leur dynamisme joignent l’acte à la parole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.