Cour suprême : Ousmane Sonko a tranché

0
392
Le leader de Pastef, Ousmane Sonko, disposait d’un délai de six jours après avoir été déclaré coupable de diffamation et d’injures publiques et écopé d’une peine de six mois assorti du sursis, et 200 millions F CFA à payer au plaignant, le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang. Un verdict qui rend le maire de Ziguinchor et candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle inéligible.
 
Pour casser la décision rendue par la Cour d’appel de Dakar, le 8 mai dernier, les avocats de l’opposant ont saisi la Cour suprême. Selon Les Échos, qui donne l’information, la Défense s’est pourvue hier en cassation hier. Ainsi, leur client se remet en selle et retrouve son éligibilité. Provisoirement ou définitivement ? Réponse dans deux mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.