Coup d’Etat en Guinée: Sonko alerte les candidats à un 3e mandat

0
127
Senegalese's opposition leader Ousmane Sonko, charged with rape, talks to media at his party's headquarters in Dakar on March 8, 2021 after being freed from detention. - Senegal's main opposition leader called for "much larger" protests, but urged non-violence after days of deadly clashes in the West African state sparked by his recent arrest. (Photo by Seyllou / AFP)

Le leader de l’opposition sénégalaise a saisi l’occasion du putsch organisé ce dimanche en Guinée pour balayer Alpha Condé du pouvoir, pour lancer une pique indirecte à Macky Sall. Ousmane Sonko appelle ce dernier et tous ceux qui aspirent à briguer un troisième mandat en Afrique à tirer la leçon. « Prions enfin que ces évènements malheureux servent à assagir les candidats à un troisième mandat suicidaire. Solidarité avec le peuple de Guinée ! », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Le leader de Pastef de rappeler: « Il y a un an à peine, j’avais alerté, face à la boulimie des ogres politiques qui s’agrippent au pouvoir en Afrique, surtout francophone. Je suis triste pour l’Afrique, pour ces peuples braves et résilients qui ne méritent pas ces leaders »

Il ajoute: « Le pire est que souvent, après l’euphorie et les jubilations qui accompagnent la chute d’un potentat, les citoyens déchantent, une fois qu’ils se rendent compte qu’ils sont revenus au point de départ : les nouveaux maîtres du jeu apparaissent rapidement comme de parfaites répliques des déchus, parrainés par les mêmes intérêts hostiles à la libération et l’épanouissement de l’Afrique. Espérons et prions qu’il n’en soit pas ainsi pour les pays frères de Guinée, Mali et Tchad… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.