[1 jour, un ministre] Moustapha Guirassy : un pionnier de l’enseignement supérieur privé à l’éducation nationale

0
197

SENEWEB.COM

Le nouveau ministre de l’Education nationale, Moustapha Mamba Guirassy n’est pas un novice dans la gestion des affaires de l’Etat. Ancien Ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC, sous le gouvernement de Souleymane Ndéné Ndiaye, il était également porte-parole du gouvernement.

De 2009 à 2014, il fut  maire de Kédougou. Son engagement politique, notamment son rôle dans l’opposition lui a valu sa nouvelle nomination dans le gouvernement de Bassirou Diomaye Faye. Moustapha Guirassy fait partie des artisans de la victoire de l’actuelle équipe gouvernementale. Car, il était le directeur de campagne du 5eme Président de la République du Sénégal. Cet engagement politique vient s’ajouter aux hautes études qu’il a eu à faire au Sénégal et à l’étranger.
 
Dans sa tendre enfance, Moustapha Mamba Guirassy a eu à fréquenter l’École Médina à Dakar puis l’École municipale de Kédougou où il fait ses études primaires. 
 
De 1977 à 1984, il fait  ses études secondaires au Lycée Blaise Diagne de Dakar. Il effectue ses études supérieures à l’étranger notamment au Canada où il obtient un diplôme d’ingénieur, option génie électrique en 1989 de l’Université du Québec à Chicoutimi (Canada).
 
Il obtient  un diplôme en administration des affaires (MBA) à l’Université Laval en 1991.
 
Carrière professionnelle
 
Moustapha Guirassy commence sa carrière professionnelle au Canada.
 
Il y  occupe de nombreux postes de responsabilité, avant de retourner au bercail.
 
Il a eu à  gérer de nombreuses fonctions dont celui de  Directeur Général de la Société de Logistique Internationale Canadienne (SOLIC) de 1986 à 1990, se spécialisant dans la commercialisation d’équipements informatiques, conseiller de projet en génie en 1988 à l’Université du Québec à Chicoutimi et  chargé de cours en électrotechnique.
 
Moustapha Mamba Guirassy est ingénieur de chantier et adjoint surintendant de Flakt Canada sur le projet de l’Alcan latterrière (Conception et érection d’épurateurs à sec pour les salles de cuve – Canada) 
 
En 2002, il devient le président de l’École supérieure Franco-Sénégalaise (ETTICA). 
 
De retour au Sénégal, Moustapha Guirassy se fait connaître dans le milieu de l’enseignement supérieur privé au Sénégal grâce à sa rigueur, son abnégation et son amour pour son travail. 
 
Il est le fondateur de l’Institut Africain de Management (IAM), fréquenté par plusieurs étudiants africains.
 
L’IAM compte aussi des campus Bamako, à Ouagadougou, et des cursus délocalisés à Lomé, à Cotonou et à Libreville.
 
L’Institut emploie plus de 200 enseignants, compte un personnel administratif d’appui de plus de 75 membres permanents. Avec 3500 étudiants et un réseau de 5700 alumnis répartis à travers l’Afrique.
 
L’IAM a obtenu l’accréditation de la quasi-totalité de ses programmes auprès du CAMES.

Il faut également noter sa récente intégration au sein de la CGE (Community of Global Enterprises ), basée aux USA, qui vient s’ajouter à sa certification aux normes ISO 9001-2008 obtenues depuis 2005. Toutes ces avancées ont été saluées par le ranking 2014 Jeune Afrique du Top 10 des business schools africaines francophones qui a classé l’IAM parmi les 2 meilleures Business Schools d’Afrique subsaharienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.