Les premières pluies à Bakel, Matam, Tambacounda, Vélingara, Goudiry, Ranérou, Koungheul

0
1321

Des pluies hors-saison appelé « heug » se sont abattues sur l’intérieur du pays faisant craindre le spectre d’une précocité de l’hivernage dans le pays.

Les premières pluies commencent à tomber sur l’intérieur du pays en proie à une forte canicule. Dans la nuit d’avant-hier jeudi, ce sont de grosses gouttes de pluie qui se sont abattues dans plusieurs localités à l’intérieur du pays. Bakel, Matam, Tambacounda, Vélingara, Goudiry, Ranérou, Koungheul…toutes ces zones ont enregistré l’arrivée de pluie hors saison.

Cette activité pluvio-orageuse, d’après l’Anacim, a été causée par une intrusion de la Mousson. Bakel a enregistré 0,4 mm ; Matam 2,4mm ; Ranérou 0,2 mm : Tambacounda 0.1 mm. Il y a eu des traces à Vélingara, Koungheul et Goudiry.

Les pluies hors saison sont la conséquence de la rencontre entre une masse d’air froid venue d’Europe avec le vent chaud. Ces pluies hors-saisons, accompagnées des vagues de froid, sont, en général, à l’origine des conséquences dramatiques. Elles avaient décimé 37.000 animaux dans la région de Louga. « A la date du 15 janvier 2002, il a été enregistré, dans la région de Louga, la mort de 1.500 bovins, 35.000 petits ruminants, 40 chevaux, 25 ânes et 2 chameaux », avait relaté le « Soleil », dans sa livraison du mercredi 16 janvier 2002.

Les conséquences étaient plus dramatiques dans le département de Podor où la baisse brutale de la température a provoqué la mort de 13 personnes. Cette ville avait accueilli 97 mm en l’espace de deux jours. Selon plusieurs études, la pluviométrie hors-saison a diminué depuis 1960, au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Guinée Conakry et au Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.