L’ONG  » HUMANITÉ ET INCLUSION  » AU CHEVET DES MALADES DU DIABÈTE DE SAINT-LOUIS.

0
850

Dans le cadre du projet  » diabète « qui vise à améliorer la prise en charge des patients et à réduire la fréquence des complications liées à la maladie dans le département de Saint louis, l’ONG  » handicap Inclusion  » ex handicap International , en partenariat avec Lux Dev , l’université Gaston Berger, la région médicale, l’association des malades du diabète, l’hôpital régional de Saint louis, et World diabète fondation partenaire financier a organisé un atelier de partage de deux jours , pour faire l’évaluation à mi parcours du projet dégager les perspectives en vue de la deuxième phase.
Une rencontre qui se veut inclusive, et qui en outre des membres du comité de pilotage du projet a vu la participation des différents partenaires privilégiés , les collectivités locales.
Bolo Ndiaye directrice programme de l’Ong humanité et inclusion est revenu sur le projet diabète qui est financé par World diabète fondation , pour une durée de 3 ans.
 » Cette rencontre va nous permettre de faire une évaluation à mi parcours des activités menées , se remettre en question, mais aussi inviter tous les partenaires et partager avec eux les objectifs à venir , voir comment les améliorer pour l’atteinte de tous les objectifs d’ici la fin du projet , mettre également en synergie toutes les activités menées avec Lux dev sur la question du diabète et envisager une suite de ce projet à partir de 2022.  » a t’elle expliquée.
Sidate Diop , adjoint au maire de Mpal, a prôné l’implication et l’accompagnement des autorités territoriales et administratives au projet diabète , avec une bonne sensibilisation au niveau des différentes collectivités locales, et même apporter une contribution financière pour sa réussite.
Membre du comité de pilotage du projet diabète, le docteur Mouhamed Lamine Diao , chirurgien à l’hôpital régional a estimé que le projet est venu à son heure.
 » Saint louis est une ville charnière du diabète , avec un taux de prévalence le plus important du Sénégal. C’est la première fois qu’un projet de cette envergure, supervisé par plusieurs partenaires, et spécifique au diabète est mis en place. » a-t-il fait savoir.
Il est revenu sur les activités déroulées comme la sensibilisation, la formation, et l’élaboration de guide pratique et de moyens de communication.
Docteur Mouhamed Lamine Diao a reconnu que le projet a été impacté par la pandémie de covid19, avec certaines activités qui n’ont pu être déroulées. C’est pourquoi selon lui , un plaidoyer doit être fait pour une deuxième phase du projet qui est indispensable.
L’expert en santé n’a pas manqué de donner des conseils aux diabétiques qui ont une pathologie avec laquelle ils peuvent vivre très longtemps , mais ils leur faut surtout éviter les complications, tout en se vaccinant et respecter les mesures de prévention individuelles et collectives.
Ce projet  » diabète  » qui prône l’amélioration de la prise en charge de la maladie dans le département de Saint louis , et cet atelier viennent au moment propice dans la ville de Mame Coumba Bang où environ 30000 à 40000 personnes ont contracté le diabète, avec un taux de prévalence le plus élevé du Sénégal et qui est supérieure à 10%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.