Pape Amadou Sarr (DER) : « Tout bénéficiaire de la DER est tenu de rembourser au centime près (…) Ceux qui ne rembourseront pas, nous les mettrons en phase contentieuse et les 4P prendront le relais »

0
285

Après un an de financement dédié aux jeunes et femmes dans le cadre de l’entrepreneuriat rapide, le Délégué général Pape Amadou Sarr est largement revenu sur le processus de financement dans un entretien avec la rédaction de Dakaractu/Saint-Louis.
Pape Amadou Sarr de noter avec satisfaction que « près de 30 milliards de francs CFA ont été financés pour l’année 2019 sur toute l’étendue du territoire national et dans plusieurs secteurs d’activités ».
La région de Saint-Louis a pu bénéficier d’un montant de plus d’un milliard, « ce qui constitue une performance », selon le délégué général Pape Amadou Sarr, dans le sens où l’enveloppe globale qui était prévue pour la région était d’environ neuf cent millions de francs.
Par ailleurs, au moment où la DER commence le recouvrement pour les premiers bénéficiaires du financement, le délégué général souligne que même si le financement a été bien facilité aux jeunes et femmes, le remboursement est loin d’être une chose aisée pour certains. « Nous avons commencé le recouvrement avec nos partenaires et institutions financières en place. Au niveau global, on est autour de 60 à 65% de recouvrement ».
Le délégué général note également que le taux de recouvrement est très faible dans certaines régions du pays. « Dans certaines villes comme Saint-Louis nous sommes à 35% ce qui n’est pas satisfaisant », se désole t-il.
Néanmoins, Pape Amadou Sarr précise que « tout bénéficiaire de la DER est tenu de rembourser au centime près (…). Et pour ceux qui ne paient pas pour des raisons quelconques, nous les mettrons en phase contentieuse et les 4P prendront le relais ».
À cet effet, une stratégie sera mise en place avec les différents services de l’administration pour inciter les bénéficiaires à rembourser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.