Présidentielle à Dakar / Ce que disent les sondages : Macky et Khalifa favoris, Karim, Idy et Sonko outsiders

0
88

Voici les résultats de la dernière enquête réalisée par StatInfo, en collaboration avec Dakaractu. Le sondage, qui ne concerne que Dakar, comme celui livré par le même cabinet à la veille des Législatives, donne Macky Sall et Khalifa Sall en tête au premier tour de la présidentielle. En d’autres mots : ce sont les tendances issues des urnes aux Locales de 2014 et aux Législatives de 2017 qui vont se confirmer, si bien sûr, il n’y aura rien de changé sous le soleil de la capitale d’ici février prochain.

Macky Sall, Khalifa Sall, Karim Wade, Idrissa Seck, Ousmane Sonko : c’est le quintet de tête qui émerge du sondage réalisé par StatInfo, le cabinet d’études spécialisé dans la production et l’analyse de l’information statistique, en collaboration avec Dakaractu.La collecte des données s’est déroulée à Dakar, sur la période du 3 au 9 mars 2018 et a porté sur un échantillon de 1.243 personnes représentatif de la population dakaroise âgée de 18 ans et plus. La méthodologie utilisée est celle des quotas.

A la question de savoir « Si l’élection présidentielle se tenait aujourd’hui, pour qui voterez-vous ? », 32% des Dakarois ont choisi le Président Macky Sall ; les raisons évoquées pour justifier ce choix : « il est travailleur », « pour la continuité des projets », « pour son bilan », « pour son caractère » entre autres. Il est suivi de très près par le maire de Dakar, Khalifa Sall avec 30% ; parmi les raisons évoquées pour celui-ci : « il a changé le visage de la ville de Dakar », « il est sérieux », « c’est un travailleur », « il subit une injustice ». C’est dire qu’on risque d’assister à une confirmation des tendances issues des urnes le 30 juillet passé, date des Législatives. On peut même dire que ce sondage porte la marque de la dualité amorcée aux Locales de 2014 entre Benno Bokk Yakaar et la frange du Parti socialiste favorable au maire de Dakar.

Dans une autre étude réalisée par le même cabinet, il est décrit le scénario probable en cas de condamnation de Khalifa Sall, et partant, d’invalidation de sa candidature. Dakaractu promet d’y revenir.

D’ici là, Karim Wade est crédité de 6,3% dans les intentions de vote. Les critères guidant ce choix sont entre autres : « il est le fils de Wade », « il a fait ses preuves », « il peut trouver des financements » et « il peut changer le pays ».

Au pied du podium, nous avons Idrissa Seck et Ousmane Sonko avec respectivement 6,0% et 5%. Pour le premier, les raisons ayant guidé le choix sont notamment : « parce que Khalifa est en prison », « il est compétent », « pour ses expériences », « pour son discours », « pour sa cohérence »…. Pour le deuxième, parmi les raisons figurent : « il a une vision claire », « c’est un fonctionnaire aguerri », « il est véridique », « il est courageux », « il est pertinent », « il va assainir la gestion des ressources »…

Nous devons à la vérité de souligner que les sondages sur les intentions de vote sont loin d’être une prévision de résultat, mais donnent une indication des rapports de force au moment de sa réalisation de l’enquête qui est évolutive.

Côte de popularité : Sonko et Khalifa en progression, Karim en chute libre, Macky constant

A cet égard, cette disposition de la courbe peut être modifiée par la suite des évènements, notamment l’issue du procès concernant le maire de Dakar. Celui-ci reste la personnalité politique la plus populaire à Dakar. En effet, crédité de 73% de bonnes opinions, il réconforte sa place de leader dans le cœur des Dakarois.
Par rapport au dernier sondage réalisé en juillet 2017, il a gagné 12 points. Wade-père occupe la deuxième avec 56% (+) à 17 points de Khalifa Sall. Aissata Tall Sall est à la troisième place du podium avec 53% de bonnes opinions.  Ensuite, vient Ousmane Sonko avec un niveau de confiance de 48%. Ce dernier voit sa côte de popularité progresser de 17 points et passe juste devant le Président Macky Sall qui est à 47% (+2pts). Comparé à juillet 2017, Idrissa Seck a gagné en popularité (+11) alors que Karim Wade en a perdu (-12 points) passant de la troisième à la huitième place. Moustapha Niasse et Tanor restent ceux qui suscitent  le plus de rejet dans l’opinion.

Dakaractu

LAISSER UN COMMENTAIRE