Procès Khalifa Sall : Pape Diop et Mbaye Ndiaye « disculpent » Khalifa Sall

0
38

D’anciennes vidéos de l’ex-maire de Dakar Pape Diop et du ministre d’État Mbaye Ndiaye, qui fut adjoint au maire de la capitale (sous Mamadou Diop et Pape Diop), ont été projetées ce matin dans la salle d’audience du procès Khalifa Sall et Cie. Le leader de Bokk gis gis et le responsable de l’Apr y tiennent des propos qui apportent de l’eau au moulin de la défense.

C’est Me François Sarr, avocat de la défense, qui a exprimé le souhait de faire la projection. Demande acceptée par le juge, Malick Lamotte. Malgré l’avis de l’Agent judiciaire de l’État, qui voulait que la requête soit rejetée alors que le procureur de la République n’y voyait aucun inconvénient.

« Le problème de Khalifa Sall pourrait être réglé si Khalifa Sall avait accepté d’être avec nous, a déclaré Mbaye Ndiaye dans l’enregistrement qui se déroule au cours d’une manifestation publique dont la nature et la date ne sont pas précisées. Il a refusé de se ranger. Tous les maires de Dakar étaient dans le même parti que le président de la République. La caisse d’avance existe bien. Il y a aussi le problème du Parti socialiste qui est venu l’enfoncer dans le trou. »

Invité à faire ses observations, Khalifa Sall s’est engouffré dans le brèche ouverte par le ministre d’État. Il dit : « Mbaye Ndiaye, nous sommes très liés. En 2009, il était 6ème adjoint au maire. Il connait bien la mairie. Il sait bien que les fonds existaient. Pape Diop et Mamadou Diop s’entendaient avec ‘leurs’ présidents de la République. C’est un aveu de taille. C’est un ministre d’Etat. Et moi je ne m’entends pas avec le mien (Macky Sall, Ndlr) et il a confirmé que tous ces déboires, c’est à cause aussi des divergences dans mon parti (Parti socialiste d’où il a été récemment exclu avec d’autres responsables, Ndlr). D’où la preuve de la politisation de ce procès. »

À propos de la vidéo de son prédécesseur à la mairie, Khalifa Sall avise : « Pape Diop, nous avons géré exclusivement ces fonds pour la population. Il n’a fait que confirmer ce que j’ai longtemps dit, que ce procès est politique. »

Dans l’enregistrement, Pape Diop dit : « Les 30 millions par mois ne suffisent pas à Khalifa Sall pour aider les populations. Il n’a pas créé la caisse d’avance, moi non plus. La Caisse est un fond mis à la disposition du maire pour subvenir aux besoins de la population. »

PRÉCISION : Dans un précédent article, nous écrivions que Mbaye Ndiaye et Pape Diop ont témoigné par visioconférence, ce mardi matin pour le 14e jour du procès de Khalifa Sall et Cie. Il s’agit en vérité de deux enregistrements antérieurs au procès que la défense a décidé de projeter à l’audience. Toutes nos excuses à Pape Diop et à Mbaye Ndiaye ainsi qu’à nos lecteurs pour cette grossière erreur.

 

Auteur: Chamsidine Sané

LAISSER UN COMMENTAIRE