Inauguration du Lycée de Sinthiou Bamambé: Serigne Mbaye Thiam liste les réalisations dans le secteur de l’Education à Matam

0
100

Le lycée de Sinthiou Bamambé (département de Kanel, région de Matam), dont le coût de construction s’élève à 180 millions Fcfa, cofinancé par le PAISD et l’Association pour Développement de Sinthiou Bamambé (ADESBA), a été inauguré ce jeudi 25 janvier 2018 par le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam en présence du Ministre de la Formation Professionnelle, Mamadou Talla, (fils de la localité). Cette cérémonie à permis à Serigne Mbaye Thiam de faire le bilan des réalisations du président Macky Sall dans le secteur de l’éducation au niveau de la région de Matam.

A une semaine de la 3éme Conférence sur la reconstitution des Fonds du Partenariat Mondial pour l’Education, une rencontre internationale coparrainée par le Sénégal et la France, la Coopération bilatérale entre les deux pays s’illustre dans le Nord.
A cette occasion, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a inauguré en présence du chef de la diplomatie française au Sénégal, Son Excellence Monsieur Christophe Bigot, le lycée de Sinthiou Bamambé qui a été financé dans le cadre de la coopération bilatérale entre la France et le Sénégal.
Répondant aux normes et standards de qualité, cet établissement construit sur une superficie de 2ha, est constitué d’un bloc pédagogique de huit (08) salles de classes, d’un bâtiment administratif, d’une bibliothèque et d’une salle informatique, ainsi qu’un bloc sanitaire, un plateau sportif multifonctionnel, etc.
Ce projet a bénéficié d’un important soutien financier du PAISD qui s’élève à environ 100 millions de francs Cfa, soit 60% du coût global. Le Conseil départemental des Yvelines a également participé à hauteur de 10 millions Fcfa, le reste du financement est assuré sur fonds propres de l’Association pour le développement de Sinthiou Bamambé.
L’objectif à travers la construction de ce lycée est surtout de permettre aux jeunes filles de poursuivre leurs études secondaires et de lutter contre la déperdition scolaire.
Satisfaction du ministre de l’Éducation
Le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a exprimé toute sa satisfaction de venir à Sinthiou Bamambé, localité qui a vu naître le ministre de la Formation professionnelle, Mamadou Talla, dont il a vanté les mérites.
« Nous, ses collègues ministres, pouvons témoigner de son professionnalisme, de son humilité et de l’engagement avec lequel il conduit la mission que le chef de l’Etat lui a confiée », a dit Serigne Mbaye Thiam devant plusieurs parents, proches, amis, militants et alliés du ministre Talla, non sans rappeler ses liens avec le professeur Djibril Agne, de monsieur Thierno Talla, Directeur de L’As quotidien…
Pour Serigne Mbaye Thiam, cette initiative de l’ADESBA, appuyée par le PAISD, est parfaitement alignée aux objectifs du Plan Sénégal émergent  (PSE) qui constitue l’expression des ambitions que porte le président Macky Sall pour le Sénégal.
C’est dans ce cadre, dit-il, que le gouvernement du Sénégal, à travers le programme d’amélioration de la qualité de l’équité et de la transparence (PAQUET), réalise des programmes d’infrastructures scolaires pour la promotion de l’accès à une éducation de qualité dans toutes les régions du Sénégal afin de corriger les disparités existantes.
Plus de 7 milliards investis à Matam
Faisant un regard rétrospectif sur la période 2012/2016, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, tire le bilan pour la région de Matam.
Selon le ministre, 7 milliards 955 millions de francs Cfa ont été investis dans la région de Matam depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, c’est-à-dire depuis 2012.
Entre 2012 et 2016, 558 salles de classe ont ete construites à Matam et 35 écoles élémentaires ont bénéficié d’une réhabilitation et d’une extension. Il s’y ajoute la réalisation de 93 ouvrages annexes constitués de blocs d’hygiène, de blocs administratifs de murs de clôture et de points d’eau. Sans compter la construction et la réhabilitation-extension de  16 collèges d’enseignements clés en main, la construction de 9 lycées, la mise à niveau de 3 daaras, la construction d’un bloc scientifique et techique. Ainsi, souligne le ministre, une bonne partie de ces infrastructures a été réalisée grâce à l’appui du PAISD et des Associations de ressortissants, notamment au niveau des établissements scolaires.
3 milliards d’investissement en 2018-2020
En plus de ces importants investissements, le ministre de l’Education a annoncé que la région de Matam bénéficie également d’un financement de 3 milliards de Francs Cfa sur la période 2018/2020 pour la réalisation d’infrastructures scolaires. Ainsi, au niveau de l’élémentaire, 11 salles de classe seront construites sur financement du Budget Consolidé d’Investissement (BCI) pour un montant total de 66 millions de Francs Cfa, l’achèvement du lycée de Waoundé pour un montant de 180 millions de Francs Cfa, la construction de 10 daaras dont 5 publics et 5 non publics, ainsi que la mise à niveau de 14 daaras traditionnels pour un coût global de 1 milliards 264 millions de francs. Il s’y ajoute aussi le programme de remplacement des abris provisoires qui va concerner 195 salles de classes dans 108 écoles pour un montant global de 2, 2 milliards de francs Cfa.
Au total, le ministre assure qu’il s’agit d’un investissement global 11, 467 milliards de francs Cfa qui est consacré à la région de Matam entre 2012 et 2019. Ce qui fait dire à Serigne Mbaye Thiam que les engagements qui ont été pris par le chef de l’Etat, Macky Sall,  lors du Conseil des ministres délocalisés dans la région de Matam en 2013 ont totalement été respectés et même largement dépassés.
En outre,  Serigne Mbaye Thiam a invité les populations à la sauvegarde de cet énorme patrimoine. « Je voudrais, au-delà de votre engagement pour relever les performances de vos élèves,  vous inviter à une mobilisation sans faille autour de cette infrastructure de qualité en assurant sa maintenance et son entretien », a-t-il dit.
Aux élèves, le ministre les a exhorté à maintenir leur établissement en bon état à travers leurs clubs, le Gouvernement scolaire encadré par leurs professeurs. Il appelle à prendre toutes les mesures nécessaires pour « faire de cet école un espace sécurisé, saint et propice au plein épanouissement des corps et des esprits de nos chers enfants ».
laviesenegalaise.com….ndar24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE