Atepa sur les 13 morts : « L’État sait de qui il s’agit… »

0
159

Président du collectif des cadres Casamançais, Pierre Atepa Goudiaby, n’a pas caché sa colère après la tuerie qui a eu lieu ce samedi à Nyassia. Et à ceux qui avancent la thèse d’un règlement de compte sur fond de coupe illicite de bois, l’architecte clame haut et fort que les auteurs de ces crimes odieux sont à rechercher au sein même du Mfdc et nulle part ailleurs.

« Ca a dégénéré… »
« Nous pensons que c’est le Mfdc qui a tué ces gens-là. Ce sont des membres du Mfdc. Seulement, nous pensons qu’ils n’avaient pas pour mission de tuer. On a dû leur dire :  « cette affaire-là, ça suffit », essayez de leur faire  peur entre guillemets pour qu’ils ne reviennent pas (Ndlr: les coupeurs de bois) ». Mais nous pensons que ça a dégénéré. C’est le Mfdc et personne d’autre. Donc allez les chercher dans les rangs du Mfdc. Eux-mêmes ont fait un communiqué pour s’indigner, et j’allais dire pour demander pardon parce qu’il y a eu un débordement », a pesté le Président du Ccc, lors de leur conférence de presse ce lundi.

Pierre Atepa Goudiaby d’expliquer que d’après leurs informations, au départ, il fallait juste faire peur. Mais, la situation a dégénéré : « D’après ce que nous avons compris, c’est qu’il y a eu un débordement. Qu’on cherche ceux qui ont commis ce forfait, qu’on cherche également ceux par qui le mal est arrivé. Nous sommes un pays bien organisé. Les renseignements généraux savent de qui je parle. L’État sait de qui je parle. Ils savent de qui il s’agit. Ces gens-là n’ont jamais  été inquiétés », martèle-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.