Lettre ouverte à Mr le Président de la République « par Banda Sarr »

0
138

Excellence monsieur le Président de la République nous venons attirer votre attention sur des faits. En effet des citoyens sénégalais plus précisément des enseignants  sont entrain de subir de graves injustices sociales. Cette  injustice caractérisée à la limite, a un air de mépris et même d’arrogance peut vous faire perdre beaucoup de crédibilité dans le cadre de vos nobles engagements politiques et sociaux.

Son excellence nous continuons à croire qu’en tant que gardien de la constitution  qui signe les décrets et homme qui se doit de lutter contre les injustices administratives et sociales de disposer de toutes les informations pour un jugement avant qu’on ne s’ébranle vers la justice  ou solliciter a nouveau les syndicats  d enseignants ou les juridictions internationales.

Le comportement de certains ministres à savoir M Mary  Teuw Niane Ministre de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation et M Serigne  Mbaye Thiam ministre de l’éducation nationale qui consiste à se renvoyer la balle et aucun ne veut prendre la responsabilité du paiement des indemnités de déplacements. Suite aux missions effectuées au niveau de l’office du baccalauréat depuis 2013 le collectif des Enseignants charges des examens et concours courent désespérément derrière leurs dus.

Ces enseignants qui ne se sont jamais ménagés, qui travaillaient sans répit avec  l’office dans des conditions extrêmement difficiles et sans aucune prise en charge trainent la désolation  devant ces ministres qui se croient tout permis. Tout  laisse croire qu’ils ne rament pas  dans le sens des directives du chef de l’Etat.

Excellence, Monsieur le président nous caressons l’espoir de voir votre réaction avant qu’on ne s’achemine vers les juridictions nationales et internationales.

 

Collectif des agents impayés pour les déplacements au  baccalauréat

Saint Louis le 05/12/2017

Le coordonateur

  Banda SARR

LAISSER UN COMMENTAIRE