Rosso Sénégal – Un présumé Djihadiste Nigérian poignarde un policier et un civil

0
148

iGFM – (Dakar) Ça ressemble fort à une attaque terroriste au couteau, même si personne n’ose avancer pour l’heure cette théorie. Toujours est il qu’un agent de la police des frontières et un civil ont été agressés au couteau, samedi, à Rosso, par un ressortissant nigérian, qui serait un présumé Djihadiste. Mais du côté de la police, on ne confirme pas l’appartenance de l’assaillant à un mouvement terroriste islamiste. Par contre, le Bureau des relations publiques de la police nationale (BRPP) est revenu sur les circonstances de cette attaque. Le BRPPN renseigne ainsi que c’est vers 17 heures, ce samedi 3 décembre, que l’agent de police, Papa Mamadou Sall, en service au Commissariat spécial de Rosso, a été victime d’une attaque au couteau.

«En effet, surpris au moment où il exerçait un contrôle de routine des occupants d’un véhicule, l’agent de police a reçu deux coups de couteau, au dos et à l’épaule gauche», informe le communiqué de la police qui précise que «l’agresseur, un ressortissant nigérian refoulé de la Mauritanie le 26 novembre 2017, était en transit à Rosso à destination de la Gambie, son lieu d’entrée au (Sunugaal)». D’après la police, l’assaillant a été identifié comme étant Egbedi Oderoghne Odeyouho, étudiant nigérian, né le 26 juillet 1986 à Abuja. Mais souligne les autorités policières, «il a aussi été trouvé porteur d’un passeport irlandais avec la même identité, mais avec un lieu de naissance différent (né à Londres)».

L’assaillant a été appréhendé, relève le communiqué, par les éléments de la Brigade de Gendarmerie de Rosso qui étaient de passage sur les lieux au moment des faits. Le policier blessé a été évacué à l’hôpital régional de Saint-Louis où il a reçu les soins nécessaires, et sa vie n’est pas en danger, indique la police. Le BRPPN renseigne aussi que le nommé Alioune Ndiaye, né en 1984 à Mbagam (Rosso Sunugaal), «qui a pris fait et cause pour  l’agent de police, a été aussi blessé au couteau au niveau de la poitrine. Il a été évacué à Richard-Toll, puis à l’hôpital régional de Saint-Louis. Sa vie ne serait pas non plus en danger». Une enquête est en cours et elle est diligentée par la gendarmerie, selon le Bureau des relations publiques de la police nationale.

Actuplus.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE