LA VILLE DE SAINT-LOUIS RISQUE D’ÊTRE DÉCLASSEE L’ÉTAT PREND DES MESURES

0
498

Le gouvernement a pris des mesures visant à arrêter les constructions anarchiques et la destruction de maisons historiques pour protéger la ville de Saint-Louis qui risque d’être déclassée patrimoine mondiale par l’UNESCO, a indiqué vendredi, le ministre de la Culture, Mbagnick Ndiaye.

« Nous avons le souci de préserver le patrimoine matériel de Saint-Louis. Aujourd’hui, des maisons et bâtiments administratifs construits aux 17ème et 18ème siècles, qui ont une valeur architecturale extrêmement importante, sont menacés », a fait savoir le ministre au sortir d’un conseil interministériel sur le patrimoine.

Selon lui, l’île est d’abord menacée par des constructions anarchiques. « Le privé est en train de détruire ce patrimoine sans aucune autorisation. La destruction de la maison portugaise qui date du 17ème siècle a fait réagir l’UNESCO », a dit Mbagnick Ndiaye.

L’île de Saint-Louis a été classée patrimoine mondiale de l’UNESCO en 2000. « Depuis, l’organisme international effectue régulièrement des missions de contrôle pour voir si ce pourquoi l’île a été classée est en train d’être respecté », a indiqué le ministre, interrogé par l’Agence de Presse Sénégalaise.

Alors, a-t-il poursuivi, « nous n’allons pas attendre que Saint-Louis soit déclassé pour réagir ». Le conseil interministériel va demander au gouverneur de la ville de prendre un arrêté stoppant l’ensemble des constructions et aménagements sur ce patrimoine classé, a informé le ministre de la Culture.

Il indique qu’un recensement du patrimoine privé et administratif sera effectué. Ainsi, une commission se rendra à Saint-Louis au mois de mars prochain pour vérifier si les actions prises sont en train d’être exécutées.

Lors du conseil des ministres tenu à Saint-Louis, le chef de l’Etat, Macky Sall, avait mis un milliard sur la table pour réfectionner la gouvernance et la mosquée du Nord, a rappelé Mbagnick Ndiaye.

Prenant part à la rencontre, le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, a donné les assurances de sa municipalité de « faire de son mieux pour accompagner les mesures sorties du conseil interministériel ». Il a également invité les Saint-Louisiens à s’approprier les mesures prises pour aider l’Etat à atteindre son objectif. « Le label Saint-Louis est à préserver.

Le tourisme dans cette veille enregistre 45.000 touristes », a soutenu Mansour Faye.

LAISSER UN COMMENTAIRE